Flashback sur la Semaine africaine 2019

Pour ceux qui veulent revivre cette magnifique semaine africaine, ou pour ceux qui se préparent à venir l’année prochaine, voici un petit recap de tous les évenements de partage, d’échanges et de bonne ambiance qui se sont déroulés du 21 au 25 janvier 2019.
 
Cette année nous avons fait fort : conférence, soirée défilé et jeux, exposition photo, repas et culture, et surtout l’inoubliable spectacle de « l’Afrique a un incroyable talent débarque à Clermont » suivi d’un repas africain préparé avec soin et d’une soirée DJ mémorable.
Nous tenions à vous dire que tous les bénéfices de ces évenements purement caritatifs sont reversés à nos projets de développement décrits sur notre site. 
 
Si vous souhaitez également suivre nos projets ou même y participer nous vous invitons à nous contacter sur notre page Facebook Africavenir ou sur notre adresse mail assoafricavenir@gmail.com
 
Nous remercions particulièrement la FERDI et le CERDI qui nous ont acceuilli avec joie dans leurs locaux.

La Semaine africaine 2019

Pour ce début d’année 2019, l’équipe Africavenir vous propose une semaine culturelle africaine du 21 au 25 janvier 2019.

Depuis quelques années, l’association étudiante Africavenir organise la Semaine Africaine. D’abord restreinte aux étudiants du CERDI et de l’École d’Économie, nous cherchons cette année à élargir le public. Nous aimerions que cet évènement culturel touche plus de personnes d’horizons différents.

Cette semaine culturelle vise à promouvoir la culture africaine et à animer la ville de Clermont Ferrand. Le but est d’allier la culture et l’engagement étudiant dans des projets solidaires en Afrique. Afin de sensibiliser les clermontois à des problématiques de développement et à la culture africaine nous souhaitons faire de cette semaine une opportunité pour partager ces moments uniques. De plus tous les fonds récoltés lors de cet événement seront reversés aux projets d’Africavenir :

Un potager à Bougoula:formation et mise en pratique d’un potager au Mali grâce aux méthodes de l’agroécologie.

Projet Madagascar : Africavenir cherche à apporter son soutien à l’ONG malgache Mahasoa dans l’agrandissement d’une école.

Projet Côte d’Ivoire:construction d’une école dans le village de Lendoukro.

Projet Maroc :collecter des fonds pour aider les femmes défavorisées du Maroc afin qu’elles aient leur autonomie financière.

Le déroulement de la semaine africaine

Tous les jours des repas africains concoctés par les communautés africaines de Clermont-Ferrand seront servis au CERDI, dans la salle de convivialité (Master Ecole d’économie, la Rotonde, 26 av Leon Blum). Les communautés africaines prépareront également des stands pour présenter leurs pays et leurs cultures. Un stand d’Actions contre la Faim sera également présent afin de sensibiliser le public à cet enjeu fondamental qu’est la faim dans le monde. Il y aura notamment des plats ivoiriens, malgaches, burkinabés, gabonais, maliens, congolais, et béninois.

Une exposition de photographies sur le thème de la « Jeunesse autour du monde » aura lieu à la bibliothèque du CERDI, 3e étage à la Rotonde. Les photos seront sélectionnées par un vote sur les réseaux sociaux lors d’un concours lancé le 7 janvier.

Une conférence-débat est organiséele mardi 22 janvier sur le thème de la jeunesse africaine par des intervenants du milieu professionnel et académique. Nous cherchons à encourager des débats et une réflexion autour de ce sujet plus que jamais important dans le développement actuel de l’Afrique.

Une soirée vente aux enchères des photographies exposées durant toute la semaine aura lieu le mercredi 23, suivie d’un défilé en tenue africaine et d’une ambiance festive autour de jeux, quizz et de musique africaine.

Notre plus gros événement est la soirée-spectacle « l’Afrique a un incroyable talent » le 25 janvier à partir de 19h30. Cette soirée est assez spéciale car nous accueillons comme jury les finalistes de la vrai emission « l’Afrique a un incroyable talent » : le groupe de danseurs gabonais Dandy Crew. Ànoter également la présence du groupe de danse clermontois afro-hip hop Dzebai Saï Saï, composé de jeunes danseurs très motivés pour nous faire une prestation sensationnelle. Le spectacle est avant tout une opportunité pour des jeunes de présenter leur talent dans n’importe quelle discipline artistique. Nous accueillerons des danseurs, des chanteurs, des sketchs et des musiciens.

Le spectacle sera suivi d’un repas africain accompagné de boissons typiques et d’une soirée dansante avec DJ. Les billets pour le spectacle, le repas et la soirée sont à 10€ (places limitées). Si vous souhaitez participer à la soirée uniquement, les billets sont à 5€ en préventes et seront à 7€ le soir même.

Nous vous attendons nombreux !

Festival AlimenTERRE, projection par Africavenir le 22 novembre

Africavenir participe au festival AlimenTERRE en diffusant le documentaire « Vertueuses les multinationales? Le business de l’aide au développement »,
S’en suivra un échange avec Marion Zucco, ancienne étudiante du CERDI.

Rendez-vous le JEUDI 22 NOVEMBRE à 18H, dans l’Amphi A2 du Pôle Tertiaire. 

 

Crowdfundind : Financer les projets des Femmes des quartiers défavorisés au Maroc

Nous cherchons à collecter des fonds pour aider les Femmes défavorisées du Maroc afin qu’elles aient leurs autonomies financières.

Roses 66 est une association qui offre des programmes pour aider les Femmes Marocaines à garantir leur indépendance.

L’autonomisation des femmes et des filles n’est pas seulement importante pour une société équitable, elle est cruciale pour bâtir des économies plus solides, pour atteindre des objectifs de développement convenus à l’échelle internationale et pour améliorer la qualité de vie des femmes, des hommes, des familles et des collectivités. (Un véritable moyen pour susciter des changements sociaux).

La mission principale est d’encourager ces Femmes surtout celles des quartiers défavorisés à trouver leur autonomie. Il s’agit d’accompagner ces Roses (Femmes) à s’accomplir professionnellement en gagnant leur autonomie financière ; en les préparant à devenir actrices dans l’économie du pays à travers deux options à savoir :

·         Percer dans le milieu professionnel en décrochant un emploi

·         Créer leurs propres entreprises en devenant des Femmes-entrepreneures-leaders

Notre projet s’articule autour de la solidarité parce qu’on développe des liens fort au sein du groupe ; des valeurs sociales importantes par simple engagement  moral et chacun travail dans un  esprit d’ensemble.  C’est un projet de développement durable dans le sens ou il permet aux Femmes de participer activement au développement économique du continent. C’est une conception de l’intérêt général et qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à  leurs propres besoins.

Ces Femmes pourront non seulement se prendre en charge elle-même mais aussi elles pourront créer et trouver d’autres opportunités afin de faire fructifier leurs gains grâce a leurs nouvelles performances, leurs puissances  par de la stratégie du management, de la logistique de la formation des prestataires et sur le plan individuel, l’innovation permettra  de rompre avec ses habitudes, de faire quelque chose pour la première fois ou d’être le premier à le faire créativement.

A quoi servira l’argent collecté ?

L’argent collecté permettra à :

·         Création d’entreprise

·         Frais de marketing (confession des cartes de visites, brochures, website de présentation

·         Frais mentoring

·         Rédaction de CV

·         Coaching des Roses « Femmes » pour les entretiens

·         Publicité des profils sur les réseaux professionnels

·         Création d’un Women Business Center pour ces Roses afin de leur permettre d’avoir un endroit professionnel pour travailler (Achat de PC, imprimantes…)

LIEN DU SITE DE CROWDFUNDIND : https://www.helloasso.com/associations/africavenir-projet-maroc/collectes/financer-les-projets-des-femmes-des-quartiers-defavorises-au-maroc

On compte sur vous !

 

Photos semaine culturelle 2017-2018

La semaine culturelle est à présent terminée, mais voici un petit retour en image sur cette magnifique semaine, cloturée par la soirée Côte d’Ivoire.

Merci à tous pour votre participation et merci d’être venues aussi nombreux !

Semaine africaine : 

Conférence « Comprendre la migration en Afrique » avec les interventions de :
– Mme. Anglade, ingénieure en développement durable à l’AFD
– M. Bertoli, maître de conférence en économie au CERDI
– M. Zapo, spécialiste des questions de migration étudiante

Concours photo, défilé de mode en tenues traditionnelles et interlude musicale : 

Soirée Côte d’Ivoire :

A l’année prochaine pour toujours plus de découvertes, de partage et de bonne humeur !

Lancement crowfunding

Oyez oyez ! 

Dans le cadre du projet Mali, nous lançons un appel aux dons via une plateforme de crowfunding.

N’hésitez pas à vous y rendre pour nous aider à récolter la somme nécessaire pour réaliser ce beau projet !

https://www.helloasso.com/associations/afric-avenir/collectes/la-permaculture-a-bougoula-mali

Semaine culturelle : JEUDI 25 JANVIER

Dans le cadre de sa semaine culturelle africaine, Africavenir organise une conférence jeudi 25 janvier à partir de 18h15.

Programme :

  •  Conférence : Comprendre la migration en Afrique avec les interventions de :
    – Mme. Anglade, ingénieure en développement durable à l’AFD
    – M. Bertoli, maître de conférence en économie au CERDI
    – M. Zapo, spécialiste des questions de migration étudiante
  •  Défilé de mode de tenues traditionnelles 
    Comme la Fashion Week…En mieux.
  • Quizz
    Musique, personnalités célèbres, actualité politique et économique, sport, etc. : deviens incollable sur l’Afrique !

 

  • Instruments et danses
    Pour développer ton sens du rythme !

 

  • Buffet 
    Parce qu’autant d’activités, ça creuse 

Les gagnants de la chasse au Trésor et du concours photo seront également récompensés au cours de la soirée !

L’équipe d’Africavenir vous attend nombreux 

Adresse des festivités : amphithéâtre Teilhard de Chardin, Ecole d’économie – 65 boulevard François Mitterrand à Clermont Ferrand

Semaine culturelle

Coucou à tous !

Vous l’attendiez avec impatience, elle est là ! L’annuelle SEMAINE CULTURELLE AFRICAINE se tiendra du lundi 22 au vendredi 26 Janvier 2018 !

Au programme :

LUNDI 22 Janvier :

  • A la découverte de l’Afrique de l’Ouest
  • Début du concours photo par promotion : “Un voyage en Afrique”

MARDI 23 Janvier

  • A destination de l’Afrique centrale et anglophone

MERCREDI 24 Janvier

  • Escale en Afrique du Nord et à Madagascar
  • Chasse au Trésor : Deux sessions seront organisées :

> la première à 16h30
> la seconde à 18h30

JEUDI 25 Janvier

  • Retour en Afrique de l’Ouest :
    18h15 – Conférence : Comprendre la migration en Afrique
    Amphi Teilhard de Chardin

VENDREDI 26 Janvier

  • Soirée Côte d’Ivoire (préventes disponibles à 7 euros)

Nous espérons vous y voir nombreux, rendez vous sur la page facebook Africavenir pour plus d’informations !

L’équipe Africavenir

Etat des lieux du projet Burkina Faso

Le projet est née de la collaboration entre Africavenir et l’Association Promotion de l’Education Non Formelle (APENF) dans le cadre d’un stage d’un des membre d’Africavenir. Suite à une restriction budgétaire d’un des partenaires de l’APENF, cette association nous a sollicité pour l’aider à monter une formation dans un de leur nouveaux locaux. Actuellement, nous sommes en phase de reflexion. En collaboration avec l’association, nous nous tournons vers la création d’un incubateur car un besoin réel semble émerger. De plus, cette idée serait en adéquation entre les compétences de l’APENF et des objectifs du gouvernement.

Descriptif Projet Mali

Le projet consiste à apprendre aux femmes d’un petit village du Mali, du nom de Bougoula à créer des stocks grâce à des techniques dite de permaculture. Pour arriver à ce but, les femmes du village vont être formées pendant 3 semaines dans une ferme déjà existante, ensuite le formateur viendra pour les aider à appliquer ces techniques pendant 2 semaines directement dans le village de Bougoula. A la fin de ces 5 semaines, un suivi par le formateur sera mis en place et durera 2 ans pour assurer la pérennité du projet.

 

Le projet a émergé suite à une demande du groupement de femme de Bougoula. A cause du manque d’eau qui frappe la région, elle potager ne peut pas être arroser pendant plus de 5 mois de l’année. Ce manque d’eau est la raison de l’apparition de termites qui ruine leur production, le manque d’eau engendre bien évidemment une baisse des rendements. Ce potager devrait permettre de nourrir leurs familles mais actuellement, cela est difficilement le cas. La preuve en est que le gouvernement américain avait mis en place un plan d’aide alimentaire en 2009. Suite à ce plan, les choses ne se sont guère améliorées…

Le projet a été monté en septembre 2016 et a énormément évolué au cours du temps. Pour les aider, nous avons d’abord penser à mettre en place une pompe à eau à motricité solaire sur un puit très profond qui se situe au coeur du village. Actuellement, ce puit n’est utilisé que pour un usage domestique et non pour l’agriculture. Le puit étant très profond , puiser l’eau de ce puit est trop fatiguant et trop chronophage pour être durable. Même si l’idée semblait dans l’air du temps, nous nous sommes rendus compte que cette pompe n’était pas une solution de long terme car le groupement de femme n’auraient pas pu remplacé les pièces usées au fil du temps pour des raisons financières.

Après une longue réflexion, nous avons penser que la meilleure solution pour les aider serait de les former à la permaculture. La permaculture comme méthode d’agricole permet de repenser la production en s’inspirant des cycles de la nature et du mécanisme de celle-ci. Si cette méthode n’est pas très bien connu du grand publique, elle a fait ses preuves et les résultats en terme de productivité sont édifiant, l’INSEE dans une étude récente a démontré que la permaculture était la méthode permettant les meilleurs rendements à l’hectare. En plus de ça, la permaculture permet de mieux utiliser l’eau en limitant les phénomènes d’évaporation et en créant des stocks d’eau par le système de baissières.

L’idée consistera donc à les former fondant 3 semaines dans une ferme utilisant les méthodes de permaculture, ainsi elles pourront se former tout en observant directement les résultats qu’elles peuvent en attendre. Ensuite, le formateur se rendra pendant 2 semaines dans le village de Bougoula et ils appliqueront ensemble les méthodes apprises. Ensuite, un suivi sera instauré pendant 2 ans pour être sur que le projet soit pérenne.